Sélectionner une page

Notre identité

Notre fondateur : l’Abbé Pierre

Pour en savoir plus sur le parcours de l’Abbé Pierre

Par ici !

Porteur d’une vision de société où l’humain est au cœur du système et où chacun à sa place, le Mouvement Emmaüs développe des solutions originales pour lutter contre l’exclusion dans le sillage des combats portés par l’Abbé Pierre, son fondateur.

L’Abbé Pierre, de son vrai nom Henri Grouès, est né à Lyon en 1912 et est à l’origine d’un Mouvement qui rassemble aujourd’hui près de 18 000 personnes. Prêtre original, longtemps personnalité préférée des Français, il a su créer un Mouvement fondé sur une intuition inédite.

En 1949, l’Abbé Pierre est appelé auprès d’un ancien bagnard qui vient de faire une tentative de suicide, et, devant son désarroi, il lui dira cette phrase fondatrice pour le Mouvement Emmaüs :

« Je ne peux rien te donner. Mais, toi qui n’as rien, au lieu de mourir, viens m’aider à aider ».

Puis une vie communautaire s’organise dans la maison qu’il a achetée à Neuilly-Plaisance, autour de l’activité de chiffonnier… Une activité toujours centrale chez Emmaüs !

Ce n’est toutefois qu’en 1954 que le mouvement prend une ampleur considérable. Au cours de l’hiver – particulièrement glacial cette année-là – une femme meurt dans la rue. Scandalisé, l’Abbé Pierre lance aussitôt un appel médiatique qui va susciter un immense élan de générosité parmi les Français.
C’est l’ « Insurrection de la bonté ». Après l’événement, une loi interdira aux propriétaires d’expulser les locataires non solvables en hiver et de nombreux logements seront construits. Quant à l’association Emmaüs, elle ne cessera de se développer.

À 94 ans, l’Abbé Pierre s’éteint à Paris, des suites d’une infection pulmonaire. Il laisse dans son sillage une vie de combats sans répit contre la pauvreté et l’injustice. Prêtre, résistant, homme politique et chiffonnier, il reste à jamais le symbole de la solidarité et de la générosité. Bien que fondé par un prêtre chrétien, le Mouvement Emmaüs s’est voulu totalement neutre au plan politique, spirituel et religieux. Il est ouvert à toutes les nationalités, les origines ethniques, sans juger des convictions de ceux à qui elle porte assistance sans distinction. Aujourd’hui, 60 ans après cet appel et cet élan de solidarité, le Mouvement Emmaüs reste fidèle à son fondateur et poursuit, jour après jour, son combat.

Nos valeurs

« Il ne faut pas attendre d’être parfait pour commencer quelque chose de bien. » Abbé Pierre

Dans une société largement dominée par le profit, l’individualisme et le consumérisme, les valeurs qui animent le Mouvement sont avant tout humanistes. Elles placent le projet social et la solidarité bien avant la logique économique. Loin des dispositifs traditionnels de charité et d’assistanat, la possibilité pour chacun de prendre sa vie en main et la dignité sont les leviers du modèle Emmaüs pour remettre debout les accidentés de la vie.

La solidarité

Solidarités locales, régionales, nationales, internationales… Le fruit de l’activité des personnes accueillies est consacré en priorité à leur propre prise en charge et à la solidarité. Ainsi, le Mouvement Emmaüs promeut un modèle alternatif où le travail permet de se (re)construire tout en aidant les autres.

L’autonomie par l’activité

Pour Emmaüs, accueillir une personne en difficulté, c’est lui permettre de retrouver une place dans la société. A son arrivée dans une communauté, la personne est placée en position d’acteur d’un projet, qui mobilise ses compétences, en fonction de ses capacités. Cette adaptation de l’activité aux personnes accueillies est appliquée également aux salariés des comités d’amis, des structures d’insertion d’Emmaüs.

L’accueil inconditionnel

Quels que soient son parcours, son origine ou sa situation administrative, toute personne (sortants de prison, migrants avec ou sans papiers, personnes physiquement affaiblies ou psychologiquement fragiles…) qui se présente dans une communauté Emmaüs est accueillie dans le strict respect de sa liberté et de sa dignité.

Le développement durable

La collecte, le réemploi et la vente d’objets, activités historiques du Mouvement, a permis de positionner Emmaüs, dans toutes les filières (textile, DEEE, DEA), comme un acteur majeur de la prévention des déchets. Grâce au réemploi, il lutte contre le « tout jetable » et repousse les limites de l’obsolescence programmée.

Solidarités à tous les niveaux

Les revenus générés par vos dons et vos achats nous permettent bien sûr d’accueillir compagnes et compagnons mais aussi :

  • D’aider les personnes les plus démunies en leur apportant une aide mobilière.
  • D’aider d’autres communautés Emmaüs en manque de matériel.
  • De participer à des actions menées par Emmaüs Europe et Emmaüs International.
  • Au niveau local : La Commission Solidarité Mobilière et SOS familles

Le service des aides mobilières permet aux personnes et familles en situation de grande précarité d’obtenir, par l’entremise de leurs services sociaux, des biens de première nécessité.
SOS familles accompagne des familles endettées pour réexaminer leurs dettes avec les créanciers et étaler leurs dettes sur un délais de deux ans. ()

  • Au niveau national : Entraide entre les communautés Emmaüs de France

Cette solidarité se concentre sur une aide ponctuelle et matérielle des communautés les plus stables d’un point de vue économique, en direction des autres communautés Emmaüs métropolitaines plus démunies, en grande difficulté financière.
Emmaüs Lyon accueille depuis avril 2016 la Banque Solidaire de l’Equipement portée par Emmaüs Défi. Ce service permet à des ménages accédant à leur premier logement d’acheter, pour des prix très modiques, du matériel neuf de première nécessité. Tous les bénéficiaires de la Banque Solidaire de l’Équipement sont orientés par les services sociaux. Pour en savoir plus : emmaus-defi.org

  • Au niveau international : Emmaüs Europe et Emmaüs International

L’action d’Emmaüs Lyon se concentre sur deux points :

  1.  Par un soutien financier régulier auprès d’Emmaüs International et d’Emmaüs Europe afin de leur permettre non seulement d’agir, mais aussi d’interpeller et de soutenir des communautés dans le monde entier.
  2. Par un soutien direct financier et matériel auprès de nouvelles communautés qui se créent à travers l’Europe et le monde.

A travers ces actions internationales, nous permettons l’ouverture de nos communautés sur d’autres pays, d’autres cultures, proposant des réponses discrètes mais concrètes aux grands enjeux de la mondialisation. Plus d’informations : emmaus-international.org